Typikon - Oustav

Typikon - Première Semaine du Grand Carême, jusqu'au Dimanche de l'Orthodoxie

TYPIKON - période du Triode

III - Première Semaine du Grand Carême - jusqu'au Dimanche de l'Orthodoxie

Pour une meilleure compréhension du texte du Typikon, les textes complémentaires sont ajoutés en BLEU.

Les mots ajoutés au texte du Typikon, afin d'en faciliter la compréhension [sont entre crochets].
Il arrive que l'on rencontre des différences entre le Typikon et les livres liturgiques, en ce qui concerne le numération des Tons.

Cliquer ci-dessous, pour vous retrouver aux points correspondants du texte :

Le Canon des Matines du Mardi en semaine du Grand Carême.
Le Canon des Matines du Mercredi en semaine du Grand Carême.
Le Mercredi à Vêpres, en la Première Semaine du Grand Carême.
Le Canon des Matines du Jeudi en semaine du Grand Carême.
Le Canon des Matines du Vendredi en semaine du Grand Carême.
Le Vendredi à Vêpres, lors de la première semaine du Grand Carême
Le Samedi de la première semaine du Grand Carême
Dimanche de l'Orthodoxie.
En le même Dimanche, à Vêpres


Le Canon des Matines du Mardi, en semaine du Grand Carême.

==================================================

On chante l'intitulé : GOSPODIVI POIEM [formulaire du Carême] avant le chant de l'Hirmos, sur le Ton du Canon du Ménée pour le Saint du jour.

Les Hirmi sont chantés par les deux Choeurs.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Première Ode.

Les deux Choeurs chantent :

Chantons le Seigneur, car Il s'est couvert de gloire, * Il a jeté à l'eau cheval et cavalier.

[H] On introduit ici l'hirmos de la première Ode du Canon du Saint du jour - pris dans les Ménées.

À partir de cet endroit, on chante les tropaires du Canon du Ménée, sur 4 :

Choeur 1 - Le Seigneur règne pour les siècles, * toujours et à jamais. * Car les chevaux de Pharaon avec les chars et les cavaliers, * s'étaient engagés dans la mer.

[4] Le lecteur lit le premier tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Sur eux le Seigneur fit refluer les flots * mais les enfants d'Israël passèrent au milieu de la mer à pied sec.

[3] Le lecteur lit le deuxième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

[2] Le lecteur lit le troisième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

[1] Le lecteur lit le quatrième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Deuxième Ode.

Chant du Cantique de Moïse (Deut. 32, 1-43)

Choeur 1 - Ciel, écoute, et je parlerai ; * que la terre entende les paroles de ma bouche !

Choeur 2 - Que ma doctrine, comme l'averse, vienne en son temps, * que mes paroles descendent comme gouttes de rosée.

Choeur 1 - Comme une ondée sur l'herbe, comme pluie sur le gazon * car j'invoque le nom du Seigneur ; * proclamez la magnificence de notre Dieu.

Choeur 2 - Dieu, ses oeuvres sont vérité, * et toutes ses voies sont justice.

Choeur 1 - C'est un Dieu sincère, en lui rien de faux : * il est juste et saint, le Seigneur.

Choeur 2 - Contre lui ont péché * ceux qui n'étaient plus ses enfants, mais des fils dégénérés. * Engeance tortueuse et pervertie, * est-ce là ce que vous rendez au Seigneur ?

Choeur 1 - Peuple insensé, dépourvu de sagesse, * n'est-il pas ton Père, ton rédempteur, * celui qui t'a formé, puis établi ?

Choeur 2 - Rappelle-toi les jours d'autrefois, * considère les années qui d'âge en âge sont passées.

Choeur 1 - Interroge ton père, qu'il te l'apprenne, * tes anciens, qu'ils t'en fassent le récit.

Choeur 2 - Quand le Très-Haut sépara les nations * et dispersa les fils d'Adam.

Choeur 1 - Il fixa les limites des peuples suivant le nombre des anges de Dieu. * Mais le lot du Seigneur, ce fut Jacob, son peuple, * sa part d'héritage, ce fut Israël.

Choeur 2 - Il le fit subsister dans le désert, * dans la soif ardente, dans un pays sans eau.

Choeur 1 - Il l'entoura et l'instruisit, * il le garda comme la prunelle de ses yeux.

Choeur 2 - Comme un aigle protège sa nichée * et veille avec amour sur ses petits.

Choeur 1 - Il les prend sur son pennage déployé * et les porte sur ses ailes.

Choeur 2 - Le Seigneur seul les a conduits, * il n'y eut pas avec eux de dieu étranger.

Choeur 1 - Il les fit monter sur les hauteurs du pays * et leur donna pour nourriture le produit des champs.

Choeur 2 - Ils goûtèrent le miel sauvage des rochers * et l'huile qui mûrit dans les rocailles.

Choeur 1 - La crème des bovins et le lait des brebis, * avec la graisse des agneaux et des béliers, des jeunes taureaux et des boucs, * et la fine fleur du froment ; ils burent aussi le vin, * le jus de la treille.

Choeur 2 - Jacob a mangé, il s'est gavé, * puis le bien-aimé a regimbé.

Choeur 1 - Gras et gros et replet, il lâche le Dieu qui l'a fait, * il s'écarte de Dieu, son Sauveur.

Choeur 2 - Ils l'ont irrité par des dieux étrangers, * exaspéré par leurs cultes abominables.

Choeur 1 - Ils sacrifiaient aux démons et non pas au Seigneur, * à des dieux dont ils ne savaient rien, * à des nouveaux venus que leurs pères avaient ignorés.

Choeur 2 - Le Dieu qui t'a fait naître, tu l'as abandonné, * tu as oublié le Dieu qui t'a nourri.

Choeur 1 - Ce que voyant, le Seigneur s'emporta, * irrité par la folie de ses fils et de ses filles.

Choeur 2 - Il dit: Je vais leur cacher ma face, * et l'on verra bien ce qu'il leur adviendra pour finir.

Choeur 1 - Car c'est une génération pervertie, * des fils en qui l'on ne peut se fier.

Choeur 2 - Ils m'ont agacé avec un fantôme de dieu, * mis en colère avec leurs idoles.

Choeur 1 - Moi aussi, je vais les agacer avec un peuple de rien, * avec un peuple sans intelligence je vais les mettre en colère.

Choeur 2 - Car un feu s'est allumé au souffle de ma fureur, * il brûlera jusqu'au plus profond de l'enfer.

Choeur 1 - Consumera la terre et ses produits, * embrasera les assises des montagnes.

Choeur 2 - J'entasserai sur eux les malheurs, * contre eux j'épuiserai mes flèches.

Choeur 1 - Ils seront dévorés par la faim, * rongés par d'incurables maladies.

Choeur 2 - Contre eux j'enverrai la dent des fauves, * le venin de ce qui rampe sur le sol.

Choeur 1 - Au dehors l'épée fera le vide, * à l'intérieur d'effrayantes calamités moissonneront les jeunes gens, les jeunes filles, * l'enfant à la mamelle aussi bien que le vieillard.

Choeur 2 - Je me disais: dispersons-les, * j'effacerai parmi les hommes leur souvenir.

Choeur 1 - Mais je crains l'arrogance de l'ennemi, * j'ai peur d'une méprise chez l'adversaire.

Choeur 2 - Qui pourrait dire: « C'est la puissance de notre main * et non pas le Seigneur qui a fait tout cela ».

Choeur 1 - Car cette nation a perdu le jugement, * ils sont incapables de comprendre.

Choeur 2 - S'ils étaient sages, ils verraient clair en tout cela, * ils comprendraient ce qui va leur arriver.

Choeur 1 - Pour qu'un homme en pourchasse un millier, * pour que deux en poursuivent dix mille.

Choeur 2 - Il faut que Dieu les ait vendus, * que le Seigneur les ait livrés.

Choeur 1 - Car leurs dieux ne sont pas comme notre Dieu * nos ennemis eux-mêmes en sont juges.

Choeur 2 - Leur vigne est sortie du vignoble de Sodome, * leur cépage provient de Gomorrhe.

Choeur 1 - Leurs raisins sont des grains de fiel, * leurs grappes sont amères.

Choeur 2 - Leur vin est un venin de serpent, * un mortel poison de vipère.

Choeur 1 - Tout cela, je le tiens en réserve, * scellé dans mes coffres.

Choeur 2 - Pour le jour de la vengeance et des comptes, * pour le temps où leur pied bronchera.

Choeur 1 - Car il est proche, le jour de leur ruine, * imminent, le sort qui les attend.

Choeur 2 - À son peuple le Seigneur fera justice, * il viendra consoler ses serviteurs.

Choeur 1 - Les voyant à bout de forces, * défaillants de misère et délaissés.

Choeur 2 - Et le Seigneur dira : où sont leurs dieux, * ceux sur qui reposait leur espoir, * ceux qui mangeaient la graisse de leurs sacrifices * et buvaient le vin de leurs libations ?

Choeur 1 - Qu'ils se lèvent et qu'ils vous portent secours, * qu'ils soient pour vous un abri.

Choeur 2 - Regardez et voyez : c'est Moi qui suis votre Dieu, * il n'en est point d'autre en-dehors de Moi.

Choeur 1 - C'est moi qui fais mourir et qui fais vivre, * moi qui frappe et qui guéris, * il n'est personne qui délivre de ma main.

Choeur 2 - Je lève la main au ciel et je dis: * aussi vrai que je vis pour les siècles.

Choeur 1 - Quand j'aiguiserai mon épée comme l'éclair, * quand je prendrai en main le jugement.

Choeur 2 - Je ferai justice de mes ennemis, * et ceux qui me haïssent, je les paierai de retour.

Choeur 1 - J'enivrerai mes flèches de sang, * mon glaive se rassasiera de chair.

Choeur 2 - Du sang des blessés et des captifs, * en commençant par les princes des nations.

Choeur 1 - Cieux, jubilez avec lui, * que devant lui se prosternent tous les anges de Dieu.

Choeur 2 - Nations, jubilez avec son peuple, * qu'en lui trouvent force tous les fils de Dieu,

Choeur 1 - car il vengera le sang de ses fils, * il fera justice et tirera vengeance des ennemis * ceux qui le haïssent, il les paiera de retour.

Choeur 2 - Le Seigneur purifiera la terre de son peuple.

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

==================================================

Premier Canon du Triode :

[H] On chante l'hirmos du Canon du Triode.

Le Lecteur : Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

Lecture du tropaire du Canon du Triode.

Le Lecteur : Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

Lecture du tropaire du Canon du Triode.

Le Lecteur : Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

Lecture du tropaire du Canon du Triode.

Le Lecteur : Très sainte Mère de Dieu, intercède pour nous.

Lecture du théotokion du Canon du Triode.


Deuxième Canon du Triode :

Le Lecteur : Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

Lecture du tropaire du Canon du Triode.

Le Lecteur : Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

Lecture du tropaire du Canon du Triode.

Le Lecteur : Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Lecture du tropaire triadique du Canon du Triode.

Le Lecteur : Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Lecture du théotokion du Canon du Triode.

Le Lecteur : Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

Lecture du tropaire du Canon du Triode.

Chant de la Catavasia :

[H] Le Choeur chante l'hirmos du Canon du Triode.


Le restant du Canon est identique à celui du Lundi, continuant par la troisième Ode.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Le Canon des Matines du Mercredi, en semaine du Grand Carême.

==================================================

On chante l'intitulé : GOSPODIVI POIEM [formulaire du Carême] avant le chant de l'Hirmos, sur le Ton du Canon du Ménée pour le Saint du jour.

Les Hirmi sont chantés par les deux Choeurs.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Première Ode.

Les deux Choeurs chantent :

Chantons le Seigneur, car Il s'est couvert de gloire, * Il a jeté à l'eau cheval et cavalier.

[H] On introduit ici l'hirmos de la première Ode du Canon du Saint du jour - pris dans les Ménées.

*************************

À partir de cet endroit, on chante les tropaires du Canon du Ménée, sur 4 :

Choeur 1 - Le Seigneur règne pour les siècles, * toujours et à jamais. * Car les chevaux de Pharaon avec les chars et les cavaliers, * s'étaient engagés dans la mer.

[4] Le lecteur lit le premier tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Sur eux le Seigneur fit refluer les flots * mais les enfants d'Israël passèrent au milieu de la mer à pied sec.

[3] Le lecteur lit le deuxième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

[2] Le lecteur lit le troisième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

[1] Le lecteur lit le quatrième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Troisième Ode.

Prière d'Anne, mère du Prophète Samuel (I Rois 2 ; 1-10).

Choeur 1 - Mon coeur est affermi dans le Seigneur, * mon front s'exalte en mon Dieu. * Ma bouche s'élargit, défiant mes adversaires * oui, je me réjouis de ton Salut.

Choeur 2 - Car il n'est pas de saint comme le Seigneur, * il n'est pas de juste comme notre Dieu, * nul n'est saint en dehors de toi.

Choeur 1 - Point de jactance et trêve aux paroles hautaines, * assez d'insolence à la bouche.

Choeur 2 - Car le Seigneur est un Dieu qui sait tout, * un Dieu qui pèse tout propos.

Choeur 1 - L'arc des puissants, il l'affaiblit, * les faibles, il les ceint de vigueur.

On introduit ici l'hirmos de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

*************************

Choeur 2 - Les repus se voient privés de pain, * les affamés n'ont plus à travailler la terre.

[5] Le lecteur lit le premier tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - La stérile enfante sept fois, * la mère aux nombreux fils se flétrit.

[4] Le lecteur lit le deuxième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Le Seigneur invite à la mort et à la vie, * il fait descendre aux enfers et en ramène.

[3] Le lecteur lit le troisième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Le Seigneur appauvrit et enrichit, * il abaisse et il exalte. * De la poussière il relève l'indigent, * du fumier il redresse le pauvre.

[2] Le lecteur lit le quatrième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Pour l'asseoir avec les princes de son peuple, * lui donner en héritage un trône de gloire.

[1] Le lecteur lit le cinquième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Il exauce la prière de qui l'implore, * il bénit les années du juste.

==================================================

Canon du Triode :

Lecture du premier tropaire du premier Canon du Triode.

Choeur 2 - Car ce n'est pas dans la force que l'homme est puissant * le Seigneur affaiblit qui s'oppose à lui, le Seigneur est saint.

Lecture du deuxième tropaire du premier Canon du Triode.

Choeur 1 - Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse, * ni le puissant de sa puissance, ni le riche de sa richesse.

Lecture du troisième tropaire du premier Canon du Triode.

Choeur 2 - Mais celui qui se glorifie, qu'il le fasse en connaissant le Seigneur * en pratiquant droite justice au milieu de la terre.

Lecture du théotokion du premier Canon du Triode.

*************************

Choeur 1 - Le Seigneur, monté aux cieux, fait entendre le tonnerre * Lui-même, Il va juger la terre entière, car Il est juste.

Lecture du premier tropaire du second Canon du Triode.

Choeur 2 - Il donnera la puissance à notre Roi, * Il exaltera la front de son Oint.

Lecture du deuxième tropaire du second Canon du Triode.

Choeur 2 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

Lecture du tropaire triadique du deuxième Canon du Triode.

Choeur 1 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Lecture du théotokion du deuxième Canon du Triode.

Choeur 2 - Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

Lecture du dernier tropaire du second Canon du Triode.

Chant de la Catavasia :

[H] Le Choeur chante l'hirmos du Canon du Triode.

Le restant du Canon est identique à celui du Lundi, continuant par la quatrième Ode.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Le Mercredi à Vêpres, en la Première Semaine du Grand Carême.

uand le prêtre va célébrer la Liturgie des Présanctifiés, il se rend au Sanctuaire et se revêt des ornements sacerdotaux - comme c'est indiqué dans le Hiératikon.

Après les 16 métanies [de la prière de saint Ephrem], on dit le Trisagion et le Notre Père, puis Kyrie eleison 12 fois. Ensuite, on dit la prière : Trinité toute-sainte. [en conclusion de l'Office des Typiques], et le Congé habituel.

Et l'on commence les Vêpres comme d'habitude. Après chacune des stichologies de l'Antiphone [chaque stance de la lecture du Cathisme du Psautier], le prêtre ou le diacre disent la petite ecténie.

À Seigneur, je crie vers Toi. on pose 10 stichères, à partir [du verset :] Tire mon âme de prison. - sur le Ton occurrent du jour, répétant ceux-ci. Après les Martyrika, suivant leur Ton - trois idiomèles du Triode, et trois du Ménée, répétant le premier. Gloire - et maintenant. Théotokion. Ensuite, on fait l'Entrée avec l'encensoir, sans Évangéliaire (si on lit le saint Évangile [pour la fête patronale de l'église - le 10 et le 24 Février - le 9 Mars et lors des trois premiers jours de la Semaine Sainte], dans ce cas, l'Entrée se fait avec l'Évangéliaire).

Lumière joyeuse ; on dit le Prokimenon, puis a lieu la lecture de la Genèse. Ensuite, on dit le deuxième Prokimenon, puis le diacre proclame : Ordonne ! Le prêtre prend des deux mains l'encensoir et le chandelier avec un cierge allumé, se tenant - tourné vers l'Orient - devant la Sainte Table, trace le signe de croix, disant : Sagesse, tenons-nous droit ! puis se tourne vers l'Occident, face au peuple, et dit : La Lumière du Christ resplendit sur tous ! Le lecteur dit : Lecture du livre des Proverbes. Le diacre : Soyons attentifs.

Après la lecture de la parémie, le prêtre dit : Paix à toi [qui a lu]. Et le diacre : Sagesse. Le lecteur : Que ma prière s'élève comme l'encens devant Toi. Ensuite, cela est chanté par le Choeur de droite et le Choeur de gauche, tandis que le peuple qui est présent des deux côtés et dans toute l'église, se tient à genoux, en prière.

Après que le lecteur ait chanté, le premier Choeur chante de même : Que ma prière s'élève comme l'encens devant Toi. Le lecteur, et le Choeur situé de l'autre côté, ainsi que les fidèles présents, sont à genoux, jusqu'à la fin du chant.

Ensuite, le lecteur chante le premier verset : Seigneur, je crie vers Toi, exauce-moi ; entends le cri de ma prière, lorsque je crie vers toi. Après le chant de ce verset, le deuxième Choeur [reprend] : Que ma prière s'élève comme l'encens devant Toi. À ce moment, le Lecteur, le premier Choeur et le peuple qui se tient de ce côté se mettent à genoux.

Ensuite, le Lecteur chante le deuxième verset : Pose, Seigneur, une garde à ma bouche, sur mes lèvres une porte de sûreté. Le premier Choeur chante à nouveau : Que ma prière s'élève comme l'encens devant Toi. Le lecteur, le deuxième Choeur, ainsi que les fidèles présents, plient à nouveau les genoux.

Ensuite, le Lecteur chante le troisième verset : N'incline pas mon cœur aux paroles perverses, ni aux œuvres impies en compagnie des malfaisants. Le deuxième Choeur chante : Que ma prière s'élève comme l'encens devant Toi. Le Lecteur, le premier Choeur et le peuple plient les genoux.

À nouveau, le lecteur chante : Que ma prière s'élève comme l'encens devant Toi. À ce moment, les deux Choeurs et tout le peuple qui se tient dans l'église se mettent à genoux et se tiennent [en cette position], jusqu'à ce que le Lecteur chante : L'élévation de mes mains soit un sacrifice du soir. Quand tout est accompli, on fait trois métanies. La suite de la Liturgie des Présanctifiés se célèbre selon l'Ordo, tel qu'il est indiqué dans le Hiératikon.

Note :
On saura que, lorsque les Saints Mystères sont présentés, tout le peuple se prosterne avec crainte de Dieu, tandis que les chantres se prosternent front contre terre, car il s'agit du Sacrement du Christ notre Dieu : car ce sont les Saints Dons présanctifiés.

Après la Grande Entrée avec les Saints Dons, et [après que le Choeur ait terminé de chanter] Maintenant les Puissances des cieux invisiblement célèbrent avec nous, on fait trois métanies, étant la tête découverte.

Chant de Communion : Goûtez et voyez, comme est bon le Seigneur. Alleluia trois fois.
Après l'ouverture des Portes, le diacre dit : Approchez avec crainte de Dieu et foi, approchez. On fait une métanie. Et [le Choeur] chante : Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sera sans cesse en ma bouche. - Et la suite -

Folio 355.

Alleluia trois fois. Après l'ecphonèse du prêtre : En tout temps, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. - le Choeur [chante] : Que nos lèvres soient remplies de ta louange, Seigneur, pour que nous chantions ta gloire (...) Alleluia trois fois. Ensuite, quand est lue la prière derrière l'Ambon [Maître tout-puissant, toi qui as accompli avec sagesse l'entière création - le Choeur chante :] Que le nom du Seigneur soit béni, dès maintenant et jusque dans les siècles. [trois fois] Et l'on fait trois métanies. [Le Choeur chante :] Je bénirai le Seigneur en tout temps - et nous chantons l'ensemble de l'Antiphone [Psaume 33] - après quoi est donné le Congé.

Note :
Cet Ordo de la Liturgie des Présanctifiés est observé durant l'ensemble de la Sainte Quarantaine. Si la Liturgie des Présanctifiés n'est pas célébrée, on chante à Vêpres les stichères sur 6 : du Triode de même que du Ménée. Gloire - et maintenant, Théotokion - du Ton du Ménée. Aux Apostiches, stichère idiomèle du jour - du Triode, deux fois, et martyrikon, que l'on trouve dans Seigneur, je crie vers Toi. Gloire - et maintenant, théotokion du même Ton, et fin habituelle de l'Office. Prvenus au réfectoire, on mange selon le « régime sec » [soukhoiadenie] ; nous buvons du jus [sok] avec du miel. Le Jeudi de cette [première] semaine, on ne dresse pas les tables, mais continuons à jeûner jusqu'au vendredi - alors nous nous rendons au réfectoire pour prendre un repas.

Les prescriptions alimentaires du Typikon peuvent parfois nous laisser perplexes, et montrent en tout cas que nos Pères étaient bâtis bien plus solidement que nous le sommes… À l'heure actuelle, lors des jours de semaine pendant le Grand Carême, on commence à l'aube par l'Office Royal, puis les Matines, les Heures, les Typiques - après quoi l'on observe une pause. Et on reprend par la célébration des Vêpres et de la Liturgie des Présanctifiés, qui se trouve ainsi célébrée aux environs du milieu du jour - bien avant l'heure traditionnelle des Vêpres qui - pendant le reste de l'année - sont célébrées au chocher du soleil. L'anticipation de la célébration de la Liturgie des Présanctifiés permet de réduire le temps du jeûne, qui commence censément à minuit. - Le soir, a lieu la célébration des Grandes Complies.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Le Canon des Matines du Jeudi, en semaine du Grand Carême.

==================================================

On chante l'intitulé : GOSPODIVI POIEM [formulaire du Carême] avant le chant de l'Hirmos, sur le Ton du Canon du Ménée pour le Saint du jour.

Les Hirmi sont chantés par les deux Choeurs.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Première Ode.

Les deux Choeurs chantent :

Chantons le Seigneur, car Il s'est couvert de gloire, * Il a jeté à l'eau cheval et cavalier.

[H] On introduit ici l'hirmos de la première Ode du Canon du Saint du jour - pris dans les Ménées.

*************************

À partir de cet endroit, on chante les tropaires du Canon du Ménée, sur 4 :

Choeur 1 - Le Seigneur règne pour les siècles, * toujours et à jamais. * Car les chevaux de Pharaon avec les chars et les cavaliers, * s'étaient engagés dans la mer.

[4] Le lecteur lit le premier tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Sur eux le Seigneur fit refluer les flots * mais les enfants d'Israël passèrent au milieu de la mer à pied sec.

[3] Le lecteur lit le deuxième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

[2] Le lecteur lit le troisième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

[1] Le lecteur lit le quatrième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Troisième Ode.

Choeur 1 - Le Seigneur, monté aux cieux, fait entendre le tonnerre * Lui-même, Il va juger la terre entière, car Il est juste.

Lecture du premier tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Il donnera la puissance à notre Roi, * Il exaltera la front de son Oint.

Lecture du deuxième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

Lecture du troisième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Lecture du quatrième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Chant de la Catavasia :

[H] Le Choeur chante l'hirmos de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Quatrième Ode.

Prière du prophète Habacuc (3, 2-19)

Choeur 1 - Seigneur, à l'ouïe de la nouvelle te concernant, la crainte m'a pris, * Seigneur, j'ai saisi le sens de ton oeuvre et suis frappé de stupeur.

Choeur 2 - Entre deux vivants tu seras reconnu, * à l'approche des ans tu te feras connaître, * lorsque viendra le temps, tu seras révélé. * Quand mon âme sera troublée, au milieu de ta colère, * tu te souviendras de ta miséricorde.

Choeur 1 - Dieu viendra de Théman, * le Dieu saint de la montagne ombragée par la forêt.

Choeur 2 - Son renom a couvert les cieux, * la terre est pleine de sa louange.

Choeur 1 - Son éclat est pareil à la lumière, * des rayons jaillissent de ses mains, * il a fait de sa force un amour puissant.

Choeur 2 - Devant sa face marche le verbe, * il s'avance, les sandales aux pieds.

Choeur 1 - Il s'arrête, et la terre chancelle, * son regard effondre les nations.

Choeur 2 - Sa force disloque les montagnes, * les collines éternelles s'effondrent, * les sentiers éternels sont ouverts devant lui.

Choeur 1 - Je vois dans la peine les demeures de l'Éthiopie, * l'effroi saisit aussi les tentes du pays de Madian.

Choeur 2 - Est-ce contre les fleuves que tu t'enflammes, Seigneur, * ta fureur est-elle contre les fleuves, * ton ardeur contre la mer ?

Choeur 1 - Car tu es monté sur tes chevaux, * ta cavalerie est porteuse de salut.

Choeur 2 - Fortement tu bandes ton arc, * tu envoies les flèches de ta parole, Seigneur.

Choeur 1 - De fleuves tu irrigues la terre, * les peuples te voient et soupirent.

Choeur 2 - En chemin tu partages les eaux. * L'abîme fait entendre sa voix, * il a semblé se dresser.

Choeur 1 - Le soleil s'est levé, * la lune s'est arrêtée, dans sa course.

Choeur 2 - Devant la lumière des traits que tu lances, * devant l'éclat fulgurant de tes flèches.

Choeur 1 - Dans ton courroux, tu écrases la terre, * dans ta fureur, tu piétines les nations.

Choeur 2 - Tu es sorti pour le salut de ton peuple, * tu es venu sauver ceux qui te sont consacrés.

Choeur 1 - Tu rejettes la mort sur la tête des impies, * à jamais tu les enchaînes jusqu'au cou.

==================================================

[H] On chante l'hirmos de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Dans ton élan, tu abats la tête des puissants, * en eux ils seront ébranlés * ils ouvriront la bouche * comme le pauvre qui dévore en secret.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Tu as mené tes chevaux dans la mer * troublant les eaux innombrables.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - J'ai observé, et mon coeur a frémi, * en moi, ma force a été troublée.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Un frisson pénètre mes os, * en moi chancelle ma vigueur.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Je n'ai de cesse que le jour de l'affliction * ne se lève sur le peuple qui nous opprime.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Alors, plus de bourgeons sur le figuier, * plus de pampres sur les vignes.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Choeur 2 - Déception que le fruit de l'olivier, * dans les champs, plus de récolte.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Choeur 1 - Sans pâture, point de brebis * et plus de bestiaux dans les étables.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Choeur 2 - Et moi, j'exulte dans le Seigneur, * je jubile en Dieu mon sauveur.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Choeur 1 - Le Seigneur mon Dieu est ma force, * il affermit mes pas jusqu'au bout.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Choeur 2 - Il me fait monter sur les hauteurs, * pour la victoire, au chant de son cantique.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

Lecture d'un tropaire triadique de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Lecture du théotokion de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Choeur 1 - Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Chant de la Catavasia :

[H] Le Choeur chante l'hirmos de la quatrième Ode du Canon du Triode.

Le restant du Canon est identique à celui du Lundi, continuant par la cinquième Ode.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le Canon des Matines du Vendredi, en semaine du Grand Carême.

==================================================

On chante l'intitulé : GOSPODIVI POIEM [formulaire du Carême] avant le chant de l'Hirmos, sur le Ton du Canon du Ménée pour le Saint du jour.

Les Hirmi sont chantés par les deux Choeurs.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Première Ode.

Les deux Choeurs chantent :

Chantons le Seigneur, car Il s'est couvert de gloire, * Il a jeté à l'eau cheval et cavalier.

[H] On introduit ici l'hirmos de la première Ode du Canon du Saint du jour - pris dans les Ménées.

*************************

À partir de cet endroit, on chante les tropaires du Canon du Ménée, sur 4 :

Choeur 1 - Le Seigneur règne pour les siècles, * toujours et à jamais. * Car les chevaux de Pharaon avec les chars et les cavaliers, * s'étaient engagés dans la mer.

[4] Le lecteur lit le premier tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Sur eux le Seigneur fit refluer les flots * mais les enfants d'Israël passèrent au milieu de la mer à pied sec.

[3] Le lecteur lit le deuxième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

[2] Le lecteur lit le troisième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

[1] Le lecteur lit le quatrième tropaire de la première Ode du Canon du Saint (Ménée).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Puis on passe tout de suite à la troisième Ode :

Troisième Ode.

Choeur 1 - Le Seigneur, monté aux cieux, fait entendre le tonnerre * Lui-même, Il va juger la terre entière, car Il est juste.

Lecture du premier tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Il donnera la puissance à notre Roi, * Il exaltera la front de son Oint.

Lecture du deuxième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

Lecture du troisième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Lecture du quatrième tropaire de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Chant de la Catavasia :

[H] Le Choeur chante l'hirmos de la troisième Ode du Canon du Saint (Ménée).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Quatrième Ode.

Prière du prophète Habacuc (3, 2-19)

[H] Le Choeur chante l'hirmos de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée), suivi de :

Choeur 1 - Le Seigneur mon Dieu est ma force, * il affermit mes pas jusqu'au bout.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Il me fait monter sur les hauteurs, * pour la victoire, au chant de son cantique.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée)..

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Lecture d'un tropaire de la quatrième Ode du Canon du Saint (Ménée).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Cinquième Ode.

Prière du prophète Isaïe (26, 9-20)

Choeur 1 - La nuit je veille devant toi, Seigneur, * car tes préceptes illuminent la terre.

Choeur 2 - Apprenez la justice, vous tous, les habitants de la terre * car l'impie a disparu * il n'a pas appris la justice * et sur terre il ne fera pas la vérité.

Choeur 1 - Que l'impie soit enlevé pour qu'il ne voie pas la gloire du Seigneur. * Tu lèves ton bras, Seigneur, ils ne l'ont pas vu * qu'ils le sachent et qu'ils soient confondus.

Choeur 2 - La jalousie saisira un peuple sans instruction * et maintenant le feu va dévorer tes adversaires.

[H] On introduit ici l'hirmos de la cinquième Ode du Canon du Saint du jour - pris dans les Ménées.

*************************

Choeur 1 - Seigneur notre Dieu, donne-nous la paix, * puisque toute chose nous vient de toi.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Seigneur notre Dieu, sois notre maître, * nous n'en connaissons nul autre que toi, * c'est ton nom que nous proclamons.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Leurs morts ne vivront plus, * ni leurs ombres se lèveront.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Tu les as châtiés, exterminés, * tu as même effacé leur souvenir.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Fais venir sur eux des maux, Seigneur * fais venir des maux sur les glorieux de la terre.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Saint (Ménée)..

Choeur 2 - Seigneur, dans l'épreuve nous avons fait mémoire de toi, * dans la courte épreuve où sur nous passa ton châtiment.

==================================================

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Triode.

Choeur 1 - Comme crie, dans ses douleurs, la femme enceinte sur le point d'enfanter, * ainsi nous sommes devenus pour ton bien-aimé.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Triode.

Choeur 2 - Par ta crainte, Seigneur, dans le sein nous avons conçu * nous avons enfanté l'esprit du salut, nous l'avons fait naître sur la terre.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Triode.

Choeur 1 - Nous ne tomberons pas mais ils tomberont * tous les habitants de la terre.

Lecture du théotokion de la cinquième Ode du Canon du Triode.

Choeur 2 - Tes morts revivront; ils se lèveront, ceux qui gisent dans les tombeaux, * ceux de la terre exulteront de joie.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Triode.

Choeur 1 - Car la rosée qui vient de toi sera leur guérison * mais la terre des impies disparaîtra.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Triode.

Choeur 2 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

Lecture du tropaire triadique de la cinquième Ode du Canon du Triode.

Choeur 1 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Lecture du théotokion de la cinquième Ode du Canon du Triode.

Choeur 2 - Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Lecture d'un tropaire de la cinquième Ode du Canon du Triode.

Chant de la Catavasia :

[H] Le Choeur chante l'hirmos de la cinquième Ode du Canon du Triode.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Sixième Ode.

Prière du prophète Jonas (2, 3-10).

UNIQUEMENT LE VENDREDI DE LA PREMIÈRE SEMAINE, la sixième Ode est chantée complètement, car elle n'est pas reprise le Samedi, vu la fête de saint Théodore.

- Le Vendredi de la Première Semaine, le Choeur chante l'Ode entière, comme suit.
- Les autres Vendredi, le Choeur commence la sixième Ode en chantant : « Les servants des vaines idoles ».

Choeur 1 - Dans ma détresse, j'ai invoqué le Seigneur, et il m'a répondu. * Du sein de l'enfer, j'ai crié : tu écoutes ma voix.

Choeur 2 - Tu m'as jeté dans l'abîme, au coeur des eaux, et les flots me cernaient. * L'écume de tes vagues, les lames de tes flots ont passé sur moi. * Je me disais: me voilà rejeté loin de tes yeux, * pourrai-je revoir ton temple saint ?

Choeur 1 - Les eaux m'ont assailli jusqu'à l'âme et le fond de l'abîme m'a cerné, * ma tête s'enfonça jusqu'aux racines des montagnes.

Choeur 2 - Je descendis au pays que ferment les éternels verrous. * Mais de la fosse tu as fait remonter ma vie vers toi, Seigneur mon Dieu.

Quand la vie allait me quitter, je me suis souvenu du Seigneur * et ma prière parvint jusqu'à toi, dans ton temple saint.

==================================================

Choeur 1 - Les servants de vaines idoles * perdent la source de leur grâce.

Le lecteur lit un tropaire de la sixième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Mais moi, au son de la louange, je t'offrirai un sacrifice d'action de grâce, * accomplissant envers toi, Seigneur, le voeu que j'ai fait pour mon salut.

Le lecteur lit un tropaire de la sixième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

Le lecteur lit un tropaire de la sixième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Le lecteur lit un tropaire de la sixième Ode du Canon du Saint (Ménée).

[H] Le Choeur chante l'hirmos de la sixième Ode du Canon du Saint (Ménée).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Septième Ode.

Prière des trois saints jeunes gens (Daniel 3, 26-56)

UNIQUEMENT LE VENDREDI DE LA PREMIÈRE SEMAINE, la septième Ode est chantée complètement, car elle n'est pas reprise le Samedi, vu la fête de saint Théodore.

- Le Vendredi de la Première Semaine, le Choeur chante l'Ode entière, comme suit.
- Les autres Vendredi, le Choeur commence la septième Ode en chantant : « Béni es-tu sur le trône de gloire ».

==================================================

Choeur 1 - Béni es-tu, Seigneur, Dieu de nos Pères, * ton nom est loué et exalté dans tous les siècles.

Choeur 2 - Car tu es juste en tout ce que tu nous as fait, * toutes tes oeuvres sont vérité, * tes voies sont droites, tes jugements sont équitables.

Choeur 1 - Tu as porté juste sentence en tout ce que tu as fait venir sur nous * et sur Jérusalem, la ville sainte de nos Pères.

Choeur 2 - C'est à cause de nos péchés * que tu nous as traités ainsi, par un juste jugement.

Choeur 1 - Oui, nous avons péché et commis l'iniquité en nous éloignant de toi.

Choeur 2 - Nous avons failli totalement, nous n'avons pas suivi ni mis en pratique tes commandements, * nous n'avons pas accompli ce qui nous était prescrit pour notre bien.

Choeur 1 - Et tous les maux dont tu nous as frappés, * tous les châtiments que tu nous as infligés sont l'effet de ta justice.

Choeur 2 - Tu nous as livrés aux mains d'injustes ennemis, d'impies acharnés contre nous, * à un roi inique, le plus mauvais de toute la terre.

Choeur 1 - Et maintenant nous ne pouvons ouvrir la bouche: * la honte et l'opprobre sont le lot de ceux qui te servent en t'adorant.

Choeur 2 - Ne nous rejette pas jusqu'à la fin, * pour la gloire de ton saint nom ; ne brise pas ton alliance.

Choeur 1 - N'éloigne pas de nous ta miséricorde, * à cause d'Abraham ton bien-aimé, d'Isaac ton serviteur et d'Israël ton élu.

Choeur 2 - Car tu leur as promis une postérité nombreuse comme les étoiles du ciel, * comme le sable sur le rivage de la mer.

Choeur 1 - Seigneur, nous voici réduits à peu par rapport à toutes les nations, * nous voici humiliés par toute la terre, aujourd'hui, à cause de nos péchés.

Choeur 2 - À présent, nous n'avons plus ni chef ni prophète ni prince, ni holocauste ni sacrifice ni obla-tion ni encens, * ni même un lieu pour t'offrir nos prémices et trouver grâce auprès de toi.

Choeur 1 - Mais qu'une âme brisée et un esprit humilié * nous fassent agréer de toi.

Choeur 2 - Comme holocaustes de béliers et de taureaux, * comme des milliers d'agneaux gras ! Qu'ainsi notre sacrifice à tes yeux * soit agréable, en ce jour, et parfait, * pour que ne soient confondus ceux qui espèrent en toi.

Choeur 1 - Désormais, c'est de tout coeur que nous voulons te suivre, * te craindre et rechercher ta face.

Choeur 2 - Ne déçois pas notre attente, mais agis envers nous * selon ta clémence et ta grande miséricorde.

Choeur 1 - Renouvelle tes prodiges pour nous délivrer, Seigneur, couvre de gloire ton nom. * Que soient confondus ceux qui maltraitent tes serviteurs.

Choeur 2 - Qu'ils soient couverts de honte, privés de tout pouvoir, * et que leur force soit brisée !

Choeur 1 - Qu'ils sachent que tu es le Seigneur, le seul Dieu * à qui revient la gloire par tout l'univers.

Choeur 2 - Les serviteurs du roi, qui les y avaient jetés* ne cessaient d'entretenir la fournaise avec du naphte, de la poix, de l'étoupe et des sarments.

Choeur 1 - Si bien que la flamme s'élevait de quarante-neuf coudées au-dessus de la fournaise. * Elle déborda et brûla ceux des Chaldéens qu'elle trouva alentour.

Choeur 2 - Mais l'ange du Seigneur descendit dans la fournaise auprès d'Azarias et de ses compagnons * il repoussa la flamme au-dehors.

Choeur 1 - Il fit souffler au milieu de la fournaise comme une fraîcheur de brise et de rosée * si bien que le feu ne les toucha point et ne leur causa ni douleur ni angoisse.

Choeur 2 - Alors tous trois, comme d'une seule bouche, se mirent à chanter * glorifiant et bénissant Dieu dans la fournaise et disant :

Choeur 1 - Béni es-tu, Seigneur, Dieu de nos Pères, * surpassant toute louange et par-dessus tout exalté dans les siècles.

Choeur 2 - Béni est le saint nom de ta gloire, * surpassant toute louange et par-dessus tout exalté dans les siècles.

Choeur 1 - Béni es-tu dans le temple de ta sainte gloire, * surpassant toute louange et par-dessus tout exalté dans les siècles.

Choeur 2 - Béni es-tu qui sondes les abîmes et sièges sur les Chérubins, * surpassant toute louange et par-dessus tout exalté dans les siècles.

==================================================

[H] On introduit ici l'hirmos de la septième Ode du Canon du Saint du jour - pris dans les Ménées.

Choeur 1 - Béni es-tu sur le trône de gloire de ton royaume, * surpassant toute louange et par-dessus tout exalté dans les siècles.

Le lecteur lit un tropaire de la septième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Béni es-tu au firmament du ciel, * surpassant toute louange et par-dessus tout exalté dans les siècles.

Le lecteur lit un tropaire de la septième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 1 - Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit.

Le lecteur lit un tropaire de la septième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Choeur 2 - Maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Le lecteur lit un tropaire de la septième Ode du Canon du Saint (Ménée).

Le restant du Canon est identique à celui du Lundi, continuant par la huitième Ode.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Le Vendredi à Vêpres, lors de la première semaine du Grand Carême.

Le vendredi à Vêpres - au Lucernaire, après le Cathisme habituel.

u chant de : Seigneur, je crie vers Toi - on pose 10 stichères : le stichère idiomèle du Triode est chanté deux fois - puis les Martyrika de l'Octoèque, du Ton occurrent [dans l'Appendice du Triode] ; ensuite quatre idiomèles de saint Théodore, Ton 2 : Venez, tous les amis des martyrs.

Gloire. Ton 6 : L'ennemi se servant de l'Empereur apostat. Et maintenant. Théotokion [dogmatique] du Ton. Entrée sans Évangéliaire.

Lumière joyeuse. Prokimenon et lecture de la Genèse. Ensuite deuxième Prokimenon, et lecture des Proverbes. Ensuite : Que ma prière s'élève - et la suite de la célébration de la [Liturgie des] Présanctifiés.

Après qu'ait été dite la prière derrière l'Ambon, on chante le Canon occurrent, pour le Molébène [en l'honneur] de saint Théodore.

Les Colybes ayant été disposées, on dit le Psaume 142 : Seigneur, écoute ma prière. Ensuite : Le Seigneur est Dieu, Il nous est apparu ; béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur. Et [on chante] immédiatement :

Tropaire, Ton 4 :
C
ombien sont sublimes les entreprises de la Foi ! Le saint martyr Théodore exultait dans la fournaise comme dans les eaux du repos ; et tandis que le feu le consumait, comme un pain agréable il fut offert à la sainte Trinité. Par ses prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Gloire. - le même - Et maintenant. Tes mystères dépassent tous l'entendement. Et on lit directement le Psaume 50.

Le prêtre encense les Colybes, le Supérieur et les Choeurs, selon l'ordre. Ensuite, on chante le Canon sur 4, Hirmos non compris - Ton 8. Verset : Saint mégalomartyr Théodore, prie Dieu pour nous.

Après la sixième Ode : Kondakion, Ton 8 :
A
yant mis comme cuirasse sur ton coeur la Foi du Christ, tu as triomphé des forces ennemies par tes combats et tu as reçu l'éternelle couronne dans les Cieux, invincible martyr.

Après la neuvième Ode : Hirmos - Mère de Dieu et Vierge inépousée, ensuite le Trisagion [et le Notre Père]. Tropaire du Saint : Combien sont sublimes. Gloire. Kondakion : Ayant mis comme cuirasse. Et maintenant - même Ton : Vierge sainte, nous jouissons, dans tes combats, de ton universelle protection. Puis on dit la prière pour la bénédiction des Colybes - et ensuite : Que le Nom du Seigneur soit béni - et Père, bénis. Le prêtre donne les morceaux [de pain], puis a lieu le Congé.

Là où la Liturgie des Présanctifiés n'est pas célébrée :

On termine les Heures de cette façon :
Après : Remets, pardonne, efface, Seigneur, nos fautes volontaires et involontaires [à la fin des Typiques], et après que soient accomplies les métanies, on dit le Trisagion et le Notre Père - Kyrie eleison 12 fois, et la prière : Trinité toute-sainte, consubstantielle majesté.

On commence les Vêpres : Venez, adorons trois fois - le psaume 103 - le Cathisme 18 - Et l'on chante, à Seigneur, je crie vers Toi - les stichères sur 6 : 3 Martyrika de l'Octoèque, du Ton occurrent [dans l'Appendice du Triode], 3 de saint Théodore; Gloire. - de Théodore : L'ennemi se servant de l'Empereur apostat [Doxastikon du Lucernaire, Ton 6]. Et maintenant. Théotokion [dogmatique] du Ton occurrent.

Lumière joyeuse - sans Entrée, et Lectures. Aux Apostiches, idiomèle du Triode du jour, deux fois [il s'agit du premier stichère du Lucernaire : Venez, fidèles, accomplissons l'oeuvre de Dieu Ton 5], puis le Martyrikon, Ton 5 : Bénie soit l'armée du Roi des Cieux [deuxième stichère des Apostiches des Matines du Lundi de la Première Semaine] Gloire - de Théodore, Ton 2 : Théodore, saint Martyr, tu es vraiment le « Don de Dieu ». Ce texte figure parmi les stichères [du Luncernaire - avant-dernier stichère]. Et maintenant. Mon espérance, ô Mère de Dieu, tout entière je la mets en toi : garde-moi sous ta protection.

Maintenant, ô Maître, laisse ton serviteur s'en aller en paix
, Trisagion [et Notre Père]. Après le Notre Père, Tropaire : Combien sont sublimes. Gloire - et maintenant. Tes mystères dépassent tous l'entendement. Ensuite l'ecténie : Aie pitié de nous, ô Dieu, en ta grande miséricorde - et trois métanies [avec la prière de saint Ephrem]. Après les métanies, on dit le Psaume 142 : Seigneur, écoute ma prière - et la suite, comme il est indiqué plus haut, et ce jusqu'au Congé.

On se rend au réfectoire, où nous consommons du vin et de l'huile, en l'honneur du Saint.

Folio 356.

C'est ce qui est d'usage en la Laure de notre vénérable Père Sabas et en le couvent du vénérable et grand Euthyme. Cependant nous n'observons pas cela maintenant en l'honneur du jour, mais plutôt nous consommons un mélange d'aliments cuits sans huile, avec des aromates. Ceux qui le veulent mangent au « régime sec », comme le mercredi.

Note :
On saura que, lors de la Première Semaine, les Odes 6, 7, 8 et 9 sont dites auparavant, le Vendredi.
Lors de la 2ème, 3ème et 4ème Semaine, elles sont dites selon l'Ordo.

Effectivement : nous venons de voir - dans le schéma des Odes figurant ci-dessus - qu'uniquement le Vendredi de la Première Semaine, les Odes 6 et 7 sont chantées complètement - les Odes 8 et 9 l'étant en tout temps.

Note :
Il faut savoir que, lors de tous les Vendredi de la Sainte et Grande Quarantaine à Vêpres et à Complies, on ne fait pas de métanies - sauf celles qui sont effectuées pendant la Liturgie des Présanctifiés, c'est-à-dire 3 métanies après : Que ma prière s'élève ; 3 métanies après l'Entrée faite avec les Saints Dons ; 3 métanies après : Que le Nom du Seigneur soit béni.

Nous chantons les Grandes Complies, en lesquelles, après le premier Trisagion [et le Notre Père], on chante le Tropaire au martyr [Théodore] : Combien sont sublimes les entreprises de la Foi. Gloire - et maintenant. Théotokion [Tes mystères dépassent tous l'entendement].

Après le deuxième Trisagion [et Notre Père], on chante les Tropaires habituels : Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous ; toute excuse nous fait défaut - et l'on chante le Canon des Défunts du Ton occurrent. Après Il est digne en vérité, et après le Trisagion [et le Notre Père], on chante le Kondakion du martyr : [Ayant mis comme cuirasse sur ton coeur la Foi du Christ]. Et la suite, puis le Petit Congé.

Note :
Il convient de savoir que lorsqu'il y a une Mémoire au Ménée, les Saints qui sont commémorés en les Samedi et Dimanche de la Sainte Quarantaine - sont chantés aux Complies, ou selon la volonté de l'Ecclésiarque. On procède de même pour l'ensemble des Vendredi à Vêpres, de la Sainte et Grande Quarantaine.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Le Samedi de la première semaine du Grand Carême.

ors des Matines après l’Hexapsalme, on chante Le Seigneur est Dieu, sur le Ton 2, et l’on chante le tropaire de saint Théodore : Combien sont sublimes, deux fois. Gloire, et maintenant. Thétokion : Tes mystères dépassent tous l'entendement - et les Cathismes habituels.

Après le premier Cathisme, sédalène (cathisme poétique) : Martyrikon de l'Octoèque du Ton occurrent, avec le Théotokion [dans l'Appendice du Triode]. Après le premier Cathisme, sédalène (cathisme poétique) de saint Théodore, Ton 3. Podobène La Foi en Dieu - Plein de ferveur pour la vraie Foi. Autre sédalène du Saint : Le Seigneur vaillant dans les combats (...) fit de toi un don divin. Théotokion : Vierge sainte, tu as conçu dans ton sein le Dieu que l'Univers ne pourrait contenir. Et on lit la Passion du Saint.

Puis le Psaume 50. Ensuite, le Canon de la Dédicace, avec l'Hirmos sur 6 - et deux Canons de Théodore sur 8 : le premier. Ton 4 ; le second, Ton 6. Catavasia : Ma bouche s'ouvrira.

Après la 3ème Ode, sédalène (cathisme poétique) du Saint, Ton 8. Podobène : Paroles de sagesse - Ayant revêtu l'armure de Dieu. Gloire. Sans te laisser prendre aux flatteries de Maximin. Et maintenant. Virginale épouse du Créateur.

Après la 6ème Ode, Kondakion du Saint, Ton 8 : Ayant mis comme cuirasse sur ton coeur la Foi du Christ - et l'Ikos. Ensuite, on lit le Synaxaire.

Après la Catavasia de la 9ème Ode, Il est digne en vérité n'est pas chanté, pour souligner le caractère festif de ce jour. C'est exceptionnel, car il ne s'agit pas d'un Office avec polyléos.

Après la 9ème Ode, Exapostilaire du Saint, et le Théotokion. À Laudes, stichères sur 4, Ton 1. Podobène : Nebesnykh tchinov. Gloire, Ton 6 : Au monde, tu t'es manifesté, saint martyr Théodore (...) comme un don de sainteté. Et maintenant. Mère de Dieu, tu es la vigne.

Aux Apostiches, stichères du Saint, Ton 4 - idiomèles, avec leurs versets. Premier verset : Comme le phénix, le juste resplendit [variante par rapport au texte liturgique grec : Le juste se réjouit dans le Seigneur et il espère en Lui]. Deuxième verset : Planté dans la maison du Seigneur [variante par rapport au texte liturgique grec : Le juste fleurira comme un palmier, il grandira comme un cèdre du Liban]. Gloire, Ton 8 : Armé du courage des Martyrs. Et maintenant - Théotokion : Notre Dame, reçois la prière de tes serviteurs.

Nous avons ici des Apostiches pour le Saint. Il s'agit d'un cas exceptionnel car habituellement - soit ils sont de l'Octoèque - soit ils sont omis.

Puis l'on continue la suite des Matines - et enchaîne avec l'Heure de Prime.

À la Liturgie, « Bienheureux » (tropaires intercalés dans les Béatitudes) du Canon du Saint, Odes 3 et 6. Prokimenon Ton 7 : Le juste se réjouit dans le Seigneur. Verset : Exauce, ô Dieu, la prière que je t'adresse. Épître du jour, aux Hébreux, Péricope 303 : À maintes reprises et sous maintes formes - et du Saint, à Timothée, Péricope 292 : Mon enfant Timothée, puise toujours ta force dans le grâce du Christ Jésus. Alleluia Ton 4 : Comme le phénix, le juste resplendit [variante par rapport au texte liturgique grec : Le juste fleurira comme un palmier, il grandira comme un cèdre du Liban].

Évangile de Marc, Péricope 10 : En ce temps-là, Jésus traversait des champs de blés lors d'un jour de Sabbat - et du Saint, selon saint Jean, Péricope 52 : [Jn. 15, 17 ; 16, 2] Le Seigneur dit à ses disciples : ce que Je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres. Chant de Communion : En mémoire éternelle sera le juste.

Au réfectoire, nous lisons le Panégyrique de saint Théodore - de saint Grégoire de Nysse.
Nous consommons des fèves blanches et noires cuites, avec du beurre, et des [légumes] cuits avec de l'huile. Nous buvons du vin dans une coupe, en l'honneur du Saint. Nous avons reçu cet usage de la Laure de notre vénérable Père Sabbas, ainsi que de notre Père théophore Euthyme.

Folio 357.

Note :
Il convient de savoir que l'on peut manger du poisson à deux reprises pendant de ce Grand Carême : lors de l'Annonciation et au Dimanche des Rameaux.


Premier Dimanche du Saint Carême
en lequel nous faisons mémoire de l'Orthodoxie

- Vigile habituelle -

n les Petites Vêpres, le Samedi soir, nous posons 4 stichères - et chantons les stichères idiomèles, oeuvre de Nicolas, Ton 1. Podobène : Nebesnykh tchinov - Maintenant la gloire de la piété.Gloire - et maintenant. Podobène : Biesnatchalnym.

Aux Apostiches, stichères, Ton 2. Podobène : Maison d'Ephrata. Des hérétiques fuyons l'impureté. Gloire - et maintenant, même podobène : Tu as relevé le front des humbles. Tropaire : Devant ta sainte icône, nous nous prosternons, Dieu de bonté - et Congé.

Aux grandes Vêpres, après le Psaume initial, on chante Heureux l'homme - le Cathisme tout entier. À Seigneur, je crie vers toi, on pose 10 stichères. On chante 3 stichères de la Résurrection, 3 stichères anatoliens et 4 stichères du Triode, Ton 6. Podobène : Vsiou otlojivche - Seigneur que l'Univers ne peut contenir. Gloire, Ton 2 : La grâce de la vérité a resplendi. Et maintenant. Théotokion [dogmatique] du Ton occurrent.

À la Litie, stichères de la Dédicace. Gloire, ton 2 : Réjouissez-vous, prophètes vénérés. Et maintenant, Théotokion : Mon espérance, ô Mère de Dieu, tout entière je la mets en toi. Aux Apostiches, stichères de l'Octoèque [du Ton occurrent]. Gloire, Ton 2 : Nous qui avons rejeté les ténèbres d'impiété. Et maintenant. Merveille inouïe surpassant toutes les merveilles de jadis. Après le Trisagion [et le Notre Père, Tropaire Réjouis-toi, Vierge Mère de Dieu - trois fois. Et de la fête : Devant ta sainte icône, nous nous prosternons, Dieu de bonté - une fois. Ensuite, l'Artoclasia habituelle, et la distribution [du pain bénit].

À Matines, après Le Seigneur est Dieu, Tropaire de la Résurrection, deux fois. Gloire. Devant ta sainte icône, nous nous prosternons, Dieu de bonté. Et maintenant. Tes mystères dépassent tout l'entendement. Ensuite la stichologie habituelle [Cathisme du Psautier]. Après le premier Cathisme, sédalène (cathisme poétique) de la Résurrection. Gloire - et maintenant. Théotokion [dominical] du Ton occurrent. Puis la lecture en le Commentaire de l'Évangile - sur les saintes icônes - de Léon, Pape de Rome, qui commence par : Le Carême de quarante [jours]. Après le deuxième Cathisme, sédalène (cathisme poétique) de la Résurrection. Gloire - et maintenant. Théotokion, et lecture du même texte.

« Irréprochables » [Psaume 118], avec leurs tropaires - Hypakoï du Ton - et lecture. Anavathmi et Prokimenon du Ton - Que tout souffle loue le Seigneur. Évangile de la Résurrection selon l'Ordo. Ayant contemplé la Résurrection du Christ et Psaume 50. Gloire, Ton 8. Ouvre-moi les portes de la pénitence, Seigneur, Source de Vie. Et maintenant. Conduis-moi sur le chemin du Salut - comme ce qui est indiqué pour le Dimanche du [Pharisien et du] Publicain.

Canon de la Résurrection avec l'Hirmos sur 4, et « de la Croix et de la Résurrection » sur 2 - et de la Mère de Dieu sur 2 - puis du Triode sur 6, oeuvre de Théophane, Ton 4. Catavasia : Lorsqu'il eut franchi à pied sec l'abîme de la Mer Rouge. Après la troisième Ode, Sédalène (cathisme poétique) Ton 1. Podobène : Lik angelskyi - le Choeur des Anges - Représentant sur les icônes ton aspect divin. Gloire. Les icônes des Prophètes. Et maintenant. Ô Vierge, sois le rempart et la protection de ceux qui vénèrent ta sainte icône avec amour - et la lecture.

Après la sixième Ode :
Kondakion, Ton 8 :
Le Verbe de Dieu que l'Univers ne peut contenir se laisse circonscrire en s'incarnant de toi, ô Mère de Dieu, et restaure l'antique image souillée par le péché, en lui ajoutant sa divine beauté. Confessant le Salut en parole et en action, restaurons - nous aussi - notre ressemblance avec Dieu.

Et l'Ikos, puis on lit le Synaxaire.
Après la neuvième Ode, Exapostilaire de la Résurrection. Gloire - du Triode. Podobène : Co outcheniki - Exultons de joie, battons des mains. Et maintenant. Le glaive de l'hérésie a disparu. À Laudes, 4 stichères de la résurrection ; 1 stichère anatolien ; 3 stichères du Triode, Ton 4. Podobène : Dal' iesi znamenie - En Toi l'Église se réjouit maintenant. On dit le verset : Je Te confesserai, Seigneur. Verset : J'exulterai et me réjouirai en Toi, Seigneur. Et aussi le verset, Ton 6 : Lève-toi, Seigneur mon Dieu, et dresse ta main. Et l'on chante le stichère idiomèle du Triode : Moïse, au temps de l'abstinence, reçut la Loi. Gloire. Et l'on chante à nouveau le même idiomèle. Et maintenant. Tu es toute-bénie, Vierge Mère de Dieu. Grande Doxologie.

Le Typikon présente une variante par rapport au texte liturgique, qui donne l'ordre suivant :
On dit le verset [de la Résurrection] : Lève-toi, Seigneur mon Dieu, et dresse ta main. Et l'on chante le stichère du Triode, Ton 4 : En exposant, Seigneur, ton image pour la vénérer. Verset : Je Te rends grâce, Seigneur, de tout mon coeur. Stichère du même Ton : C'est aujourd'hui jour d'allégresse et de joie. Gloire. Ton 6 : Moïse, au temps de l'abstinence, reçut la Loi. Et maintenant, même Ton : Tu es toute-bénie, Vierge Mère de Dieu. Grande Doxologie.

Après le Trisagion [et le Notre Père], Tropaire de la Résurrection. Ecténies et Congé ; ensuite, on se rend au réfectoire.Gloire - et maintenant. Stichère de l'Évangile [Eothinon], et Leçon du Studite, en le premier chapitre.

À Prime, Tropaire de la Résurrection - Gloire. Devant ta sainte icône, nous nous prosternons, Dieu de bonté. Après le Trisagion [et le Notre Père], Kondakion du Triode, et Congé final.

À la Liturgie, « Bienheureux » du Ton, sur 6, et du Triode - Ode 6, sur 4. Après l'Entrée, tropaire de la Résurrection et de la fête.

Folio 358.

Gloire - et maintenant. Kondakion : Le Verbe de Dieu que l'Univers ne peut contenir. Prokimenon, Ton 4 : Cantique des Pères [Cantique de Daniel] : Béni es-Tu, Seigneur, Dieu de nos Pères. Verset : Car Tu es juste en tout ce que Tu as fait pour nous. Épître aux Hébreux, Péricope 329 - deuxième moitié : Frères, à cause de sa Foi, Moïse, devenu grand. Alleluia, Ton 4 : Moïse et Aaron, parmi ses prêtres. Verset : Ils en appelaient au Seigneur. Évangile selon saint Jean, Péricope 5 : En ce temps-là, Jésus avait résolu de partir pour la Galilée.

Note :
Remarquons que, en les Dimanches de la Grande Quarantaine - en-dehors du Dimanche des Rameaux - on célèbre la Liturgie de saint Basile. À la place de : Il est digne, on chante : En toi exulte, Ô pleine de grâces, toute la Création. Chant de Communion : Louez le Seigneur du haut des Cieux - Autre [il s'agit en réalité du verset]: Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur ; aux coeurs droits convient la louange. Au réfectoire, nous consommons un mélange [de légumes cuits] avec de l'huile, mais pas de poisson. Lorsqu'il y a occurrence [avec une fête], nous buvons du vin selon [la mesure prescrite par] la règle, à la gloire de Dieu - en deux coupes. De même deux coupes également le soir.


En le même Dimanche, à Vêpres

n ne lit pas de Cathisme du Psautier, après le Psaume 103.

À Seigneur, je crie vers toi, on pose 10 stichères : et l'on chante 4 stichères pénitentiels écrits au Dimanche à Vêpres [dans l'Appendice du Triode, selon le Ton occurrent] : deux [stichères prélevés] aux Apostiches, et deux [stichères prélevés] aux Apostiches du Lundi à Matines - 3 idiomèles du Triode et 3 stichères du Ménée [en mémoire] du Saint. Gloire - et maintenant, Théotokion. Entrée.

Prokimenon, Ton 8 : Tu me donnes, Seigneur, l'héritage de ceux qui craignent ton Nom. Premier verset : Du bout de la terre, je crie vers Toi, dans l'angoisse de mon coeur. Deuxième verset : Je veux trouver refuge à l'ombre de tes ailes. Troisième verset : Alors je chanterai pour ton Nom dans les siècles des siècles. Et à nouveau : Tu me donnes, Seigneur, l'héritage de ceux qui craignent ton Nom.

Il faut noter le changement de couleur des ornements sacerdotaux, lors de ces Vêpres du Dimanche soir :
Avant l'Office, l'ecclésiarque a pris soin de préparer, pour le prêtre, l'ornement noir ainsi que l'ornement qui a servi pour la célébration dominicale.
Sur l'Autel, le contenant des Saints Dons présanctifiés est revêtu du voile de Calice noir - lui-même recouvert du voile de Calice de la couleur de l'ornement qui a servi pour la célébration dominicale.

À l'issue de la proclamation du Grand Prokimenon, les lumières de l'église sont éteintes - et les Portes Royales ainsi que le rideau sont refermés.
Le lecteur dit la prière Daigne, Seigneur,ce soir nous garder sans péché avec la plus extrême lenteur, de façon à donner au prêtre le temps nécessaire pour enlever l'ornement dominical, revêtir l'ornement noir, et enlever le voile de couleur claire, posé sur le contenant des Saints Dons présanctifiés.

Ceci étant accompli, le prêtre ouvre le rideau. Lui-même ou le diacre commence l'ecténie : Achevons notre prière vespérale. La suite de l'Office suit l'Ordo des Vêpres célébrées au soir du Dimanche de la Tyrophagie.

Note :
Il convient de connaître l'existence de deux Grands Prokimena, qui sont : Ne cache pas ta Face à ton serviteur - et : Tu me donnes, Seigneur, l'héritage de ceux qui craignent ton Nom - avec leurs versets. Ils sont chantés alternativement, au cours de l'ensemble du Saint Carême. On commence lors du Dimanche de la Tyrophagie, pour achever au Dimanche des Rameaux.

Après Daigne, Seigneur,ce soir nous garder sans péché, on commence les métanies. Ecténie : Achevons notre prière vespérale. Ensuite, les deux Choeurs s'étant rassemblés, on chante aux Apostiches l'idiomèle du Triode du jour, deux fois, avec les versets habituels, puis le martyrikon. Gloire - et maintenant. Théotokion. Maintenant, ô Maître, laisse ton serviteur, Trisagion, avec trois métanies. Après le Notre Père, le prêtre dit l'ekphonèse : Car à toi appartiennent le Règne..

Et immédiatement, on chante les tropaires : Réjouis-toi, Vierge Mère de Dieu, avec une métanie. Gloire. Baptiste du Seigneur. Une métanie. Et maintenant. Priez pour nous. Une métanie. Ensuite : Sous ta merci nous trouvons refuge. pas de métanie. 40 Kyrie eleison. Gloire - et maintenant. Plus vénérable que les Chérubins - et tout le reste, comme il est indiqué au Dimanche de la Tyrophagie à Vêpres.

Note :
En ce premier Dimanche à Complies, on chante le Canon aux saints Prophètes, Ton 5, oeuvre de Théophane.

Note :
Il convient de savoir ce qui vient d'être indiqué et ordonné pour le Dimanche à Vêpres - ceci doit être accompli pour les autres Dimanches à Vêpres, lors de la Sainte Quarantaine.

ligne ornementale


T. des Matières

Page précédente

Retour haut de page

Page suivante