Orthodoxie en Abitibi

Visages et Images

Monseigneur Irénée

Notre évêque, Mgr. Irénée, Archevêque du Canada (Église orthodoxe en Amérique - O.C.A.)
célébrant lors d'un voyage en Roumanie (2016).


Pour toutes les informations sur le Diocèse, cliquer sur le site de l' Archidiocèse du Canada


Mgr. Irénée



Monseigneur Irénée à Rawdon,
devant l'iconostase de l'ermitage.










Mario rafraichissant les fleurs

Mario Rousseau : le Lecteur de la Chapelle sainte Marie-Madeleine.


le pere georges

L'auteur du site : le P. Georges.

Pour lire les Études théologiques, cliquer ici.


guirlande ornementale


Des "visages", passons aux "images", dans un tout autre domaine ;
voici un choix de quelques gravures anciennes rappelant les fastes de la Russie impériale.


grandeurs et tragedies

Avant que la photographie ne supplante tout autre procédé pour la diffusion des images, il fallait graver sur cuivre les scènes dont on voulait illustrer les publications. C'était un métier, tout un art... Le dix-neuvième siècle a produit d'innombrables gravures, qui ont pour nous le charme de l'ancienneté. Nous vous proposons certaines d'entre elles, qui nous montrent notamment le couronnement de Nicolas II - une scène qui est restée fixée dans l'imaginaire de l'émigration russe :

couronnement de Nicolas II


Le sacre du Tzar, dans la Cathédrale de la Dormition, au Kremlin.


couronnement de Nicolas II, autre gravure


L'Empereur Nicolas II pose la couronne sur la tête de l'Impératrice Alexandra Feodorovna.


la Communion du Tzar

L'Empereur communiant sous les deux espèces, après le sacre.


Le tzar embrasse l'Impératrice-mère

Les félicitations après le couronnement : l'Empereur embrasse l'Impératrice-mère.


ligne ornementale

Deux autres gravures relatent un fait tragique, qui se déroula lors des fêtes du couronnement, et fut comme le prélude des tragédies à venir : la catastrophe de Khodynskoé-Polé, où périrent de nombreuses personnes suite à une bousculade, le 18 mai 1896. Une multitude se pressait pour obtenir le cadeau du couronnement, parmi lequel figurait la "coupe des pleurs", un gobelet frappé du chiffre impérial. Le mouvement de foule ne put être contrôlé, ce qui entraîna de graves conséquences.

la catastrophe de Khodynsky-Polé

Le désastre de Khodynskoé-Polé.


Le tzar visite les blessés

Le tzar visite les blessés à l'hôpital des ouvriers, après la catastrophe de Khodynskoé-Polé.


ligne ornementale

Le tzar dans la cathédrale saint Alexandre-Nevsky, à Paris

Le 6 octobre 1896, les souverains russes assistent à un service d'action de grâces (moleben),
en l'église saint Alexandre-Nevsky, lors de leur visite à Paris.

Cette cathédrale existe toujours et n'a pas changé depuis cette époque. Elle est située dans le huitième arrondissement, rue Daru, près du parc Monceau, non loin de l'Étoile.

ligne ornementale


Accueil

Page précédente

Retour haut de page

Page suivante